Faut-il continue à rouler en camping-car, avec le prix du gasoil à près de 2,50 € le litre ? – No actus

Chaque jour, depuis le 24 février, date du début de l’invasion de l’armée russe in Ukraine, le prix des carburants à la pompe ne cesse d’augmenter. Le litre de gasoil a même très largement dépassé les 2 €, ces derniers jours (2,399 € en Région Parisienne, le 10 mars 2022). Un seuil que peu de monde avait envisagé voir franchi, alors que nous vivions déjà dans une période hautement inflationniste.

Le problème, pour les camping-caristes, est que le gasoil est le seul et unique carburant qui vaille pour faire tourner le moteur, voire le chauffage, des véhicules.

Se pose égallement la question du prix du gaz qui alimente le réchaud, le chauffage, le chauffe-eau et le réfrigérateur. Le tarif des bouteilles de propane et de butane n’a pas encore augmenté d’après une mini-enquête menée auprès de stations-service, mais il est possible que cette stabilité ne dure pas et que le tarif des bonganes se bonganes se d’ici quelques mois, si le gouvernement décide de modifier les règles…

Prix ​​du gaz en boutiqueilles, de marque Butagaz au 10 mars 2022.

Dans ces conditions, comment peut-on continue à pratiquer le camping-car ? Est-on condamné à rester chez soi en laissant son véhicule de loisirs dans la cour ou dans son hangar d’hivernage ?

Une des solutions pour consommer moins est de realiser de petits trajets. Une deuxième solution consiste à adopter une conduite écoresponsable. Certaines auto-écoles organisent des stages pour apprendre à économiser votre carburant en conduisant plus sereinement. Elles vous enseignent les grands préceptes, tels que :

Je passe les vitesses

Il faut toujours rouler sur le rapport le plus élevé possible. Passer le rapport supérieur autour de 2 000 tours/mn permet de ne pas rouler en surrégime. Attention, le sous-régime n’est pas non plus préconisé. À chacun de trouver le bon dosage !

J’anticipe au maximum

Détecter, au loin, les feux de circulation ou les ralentissements, en gardant une bonne distance de sécurité permet de ralentir la voiture avec le frein moteur en repassant à une vitesse inférieure. En ville, une conduite nerveuse peut entraîner jusqu’à 40% de surconsommation de carburant.

Je régule ma vitesse

Rouler à une vitesse constante évite de multiplier les accélérations et freinages. A rapport de vitesse égal, plus un véhicule roule vite, plus il consomme de carburant. Sur un trajet de 500 km d’autoroute, adopter une vitesse de 120 km/h au lieu de 130 permet d’économiser jusqu’à 5 litres de carburant (pour une “perte de temps” de seulement de 20 minutes).

J’utilise le frein moteur

Pour réduire sa vitesse, mieux vaut utiliser au maximum le frein moteur que d’appuyer sur la pédale de frein. Ralentir le camping-car à l’aide du régime moteur permet effectivement de réduire sa consommation de carburant.

Je gonfle mes pneus

Vérifier la pression des pneus est capital. Au minimum tous les deux mois. Car chacun sait que rouler sous-gonflé est dangereux et augmente la consommation de carburant. S’il manque 0,5 bar, vous consommerez en moyenne 2,4 % de carburant en plus.

J’entretiens mon moteur

Un moteur mal entretenu peut être à l’origine d’une surconsommation, allant jusqu’à 25%. Un simple filtre à air encressé augmente la consommation de 3%. Il faut aussi vérifier régulièrement les niveaux de liquides (huile, frein, refroidissement).

20 seconds = j’arrête

Dès qu’un arrêt dépasse 20 seconds, couper le contact est plus avantageux que de laisser tourner le moteur. C’est le principe du « Start & Stop » qui équipe aujourd’hui la plupart des voitures, mais pas encore les camping-cars.

J’évite au maximum la clim’

Utiliser la climatisation augmente la consommation de carburant et les émissions de gaz carbonique. Privilégier alors l’aération du véhicule en faisant un petit courant d’air entre deux vitres ouvertes. Si la clim’ s’avère indispensable, le mieux est de limiter la différence de température entre l’habitacle et l’extérieur.

J’utilise les aides à la conduite

Le régulateur de vitesse permet de maintenir une vitesse constante. L’ordinateur de bord communique des informations en temps réel. Et les aides électroniques favorisent une conduite apaisée.

Que faire maintenant ?

Face à l’augmentation du prix des carburants et malgré les précautions que l’on peut prendre pour moins consommer, vous pouvez être tenté de moins utiliser votre camping-car, voire de vous en séparer. Dites-nous ce que vous pensez faire dans les prochaines semaines en répondant aux questions de notre enquête ci-dessous.

Leave a Reply

%d bloggers like this: