Lot-et-Garonne : La gestion du camping Lot et Bastides de Pujols va une nouvelle fois être déléguée

l’essentiel
Le conseil communautaire du Grand Villeneuvois a voté jeudi, la gestion en délégation de service public du camping Lot et Bastides à partir de 2023. Situé sur le site de Malbentre, cet établissement est géré par l’office de tourisme depuis 2013

L’an prochain, l’office du tourisme du Grand Villeneuvois ne sera plus le gérant du camping Lot et Bastides, situé sur le site de Malbentre à Pujols. L’organisme intercommunal en avait pris les rênes en 2013 pour dix ans, à la suite d’une délibération du conseil communautaire datant du 13 décembre 2012. Mais en 2023, la gestion du camping sera déléguée à unre cad port dan de projet ‘une délégation de services publics (DSP), un mode de gestion qu’il a déjà expérimenté par le passé. Sans grand succes. « Quand le camping Lot et Bastides a été créé, il avait déjà été mis en délégation de service public et ça s’était moyennement bien passé. Il a d’ailleurs terminé en régie », a déclaré Guillaume Lepers, maire de Villeneuve-sur-Lot et président du Grand Villeneuvois, lors de sa prize de parole devant les élus de la CAGV.

« Un camping ne doit pas être source de pertes et c’est le cas aujourd’hui »

En effet, c’est la société Grand Bleu qui avait chapeauté l’établissement entre juin et décembre 2012, avant que l’agglo décide d’arrêter la collaboration et d’en reprendre la union par l’intermédigest de tourism de l’aire . Mais aujourd’hui, la donne a changé et « les difficultés propres à ce type d’exploitation ont forcé les élus à s’interroger sur le mode de gestion le plus adapté à l’administration et au développement de lis cet é». Le mode de gestion en DSP paraît donc inéluctable pour l’intercommunalité. « Un camping ne doit pas être une source de pertes et c’est pourtant le cas aujourd’hui, a expliqué Guillaume Lepers. Chacun son métier et il ne nous est pas forcément facile de gérer un camping. Alors, qu’est-ce qu’on peut faire pour « booster » cet établissement, qui est en très bon état ? Il faut mettre beaucoup d’argent si on veut le rendre « rentable ». Aujourd’hui, les gens demandent des choses un tout petit peu différentes, notamment depuis ces cinq dernières années. Et vous connaissez nos comptes, on n’a pas les moyens d’investir fortement et dès l’année prochaine, sur cet établissement touristique. Il ya eu une grosse analyse juridique car toutes les décisions qu’on prend aujourd’hui, ce sont des decisions que nos successeurs devront assumer. Moi, ce que je veux surtout, c’est qu’on laisse quelque chose de très propre. On a étudié pas mal de choses et on a retenu le système de DSP. »

Fin de la délégation en 2033

Le conseil communautaire a donc voté favorablement (une seule abstention), ce jeudi, ce nouveau mode de gestion pour le site de Malbentre à partir de janvier 2023, pour une durée de dix ans. Montant du contrat: «4,5 millions d’euros sur la durée négociée».
« On va voir ce que les porteurs de projets vont nous proposer, confie le president du Grand Villeneuvois. Notamment en termes d’investissements, pour que le camping prenne une dimension encore plus importante. Et tout cas, on s’offre la possibilité d’aller demander à des professionnels du secteur, qui savent gérer un camping, ce qu’eux pensent faire. Combien pencent-ils investir ? Combien pensent-ils faire de chiffre d’affaires ? Et combien ça pourrait rapporter à la collectivité ? Par contre, si jamais les porteurs ne nous plaisent pas, on arrête ! Si on n’a pas assez de garanties sur leur professionnalisme ou sur le numéraire, on reviendra en arrière. Ça a été beaucoup de discussions car je ne veux pas qu’on se trompe sur le choix du contrat et sur le choix du prestataire car ce camping doit devenir encore plus une source d’attractivité pour le Grand Villeneuvois. »

Leave a Reply

%d bloggers like this: