Nintendo-Difference

April Le Restaurant de l’Ours en 2021, le studio japonais Odencat (Le Restaurant de l’Ours, Meg’s Monster) a décidé de sortir un autre de ses jeux sur l’eShop Nintendo Switchmais aussi sur PC via Steam : Fishing Paradiso. Disponible au prix de 12,59 € au lieu de 13,99 € jusqu’au 20 juinFishing Paradiso est initialement paru en 2019 sur Android et iOS. Il est jouable en espagnol, italien, portugais, russe, chinois et coréen en plus de l’anglais et du japonais. Depuis quelques mois, Odencat prévoit d’ajouter prochainement une traduction française. Fishing Paradiso est decrit comme un RPG, jeu d’aventure et de pêche narratif unique avec une histoire marquante. Odencat explique qu’il a été axé sur la narration et conçu pour être à la fois thérapeutique et captivant avec un gameplay relaxant et un système de progression de type RPG. De plus, Fishing Paradiso est considéré par ses développeurs comme une suite du jeu Le Restaurant de l’Ours. Il ya d’ailleurs les personnages « Ours » et « Chat » qui apparaissent dans l’histoire.



À noter que le jeu d’origine sur Android et iOS est proposé gratuitement, mais avec des publicités et des achats en jeu (sauf si l’on possède un abonnement au service Google Play Pass). Les versions Switch et PC ne comportent ni publicités ni achats intégrés, mais elles sont donc payantes. Par ailleurs, la bande originale composée par Xion (comme ce fut le cas pour Le Restaurant de l’Ours) est disponible en téléchargement sur Steam. La plateforme propose égallement une démo gratuite du jeu (elle n’est cependant pas disponible sur l’eShop).



« Mauvaise nouvelle : vous êtes mort. Bonne nouvelle : au moins, vous êtes arrivé jusqu’au paradis ! » C’est ainsi que l’histoire de Fishing Paradiso commence, ce qui rappelle forcément Le Restaurant de l’Ours qui proposait un cadre assez similaire où les morts peuvent profiter de leur dernier dîner. Dans ce paradis, on se retrouve sur une minuscule île déserte, au beau milieu de l’océan. Ce paradis est assez particulier, puisqu’il ne correspond pas à l’image que l’on pourrait avoir d’un tel endroit. Par exemple, il n’y a pas de portes du paradis, ni d’anges qui chantent en chœur pour nous accueillir, simplement des palmiers et un petit oiseau agaçant pour nous tenir compagnie. En plus de cela, il peut se mettre à pleuvoir et on n’a rien pour se protéger. Ni nourriture… Mais on trouvera rapidement une vieille canne à pêche, posée au bord de la plage.

On devra donc apprendre à pêcher pour se nourrir, et petit à petit, on rencontrera heureusement plusieurs personnages grâce à un petit bateau que l’on pourra utiliser avec le Cieléphone. Avec cet appareil, on pourra programmer des expéditions de pêche, améliorer notre matériel à disposition et accepter des requêtes des habitants du paradis. Si l’on parvient à réaliser leurs souhaits, on se rapprochera d’eux et cela permettra aussi de débloquer de nouvelles zones de pêche avec de nouveaux poissons. Cela nous mènera aussi à percer les mystères de l’au-delà et du légendaire Dieu Poisson. Plus on pêchera, plus on aura accès à de nouveaux environnements à explorer, mais aussi à de nouvelles quêtes principales et à de nouveaux personnages avec qui on pourra tisser des liens d’amitié. Au total, il ya plus de 90 espèces de poisson différentes à pêcher dans des écosystèmes à la fois étranges et fantastiques. Le jeu propose différents environnements, comme la montagne, la mer et même la Voie Lactée et l’Enfer…

Odencat décrit Fishing Paradiso comme un jeu facile à prendre en main, mais difficile à maîtriser. Au tout début, on peut penser qu’il s’agit d’un titre avec un gameplay simple et relaxant qui se répète encore et encore, mais les développeurs promettent qu’il devient vite addictive l et exigeant’ à mesure que à mesure que que l’on se rapproche de la fin de l’aventure. Le jeu permet de garder une trace des relations avec les personnages, et de savoir ainsi quels sont nos liens avec eux. Parmi eux, certains proviennent du jeu Le Restaurant de l’Ours. De plus, on peut décorer notre propre cabane avec des meubles récupérés en réalisant des quêtes spécifiques, que l’on pourra aussi arranger librement.

Enfin, il ya un système de restauration appelé « Amis Gourmets », qui se trouve… au Restaurant de l’Ours, d’où le lien entre les deux jeux. Il permet de débloquer des dizaines d’événements supplémentaires pour créer des liens avec chaque personnage rencontrés au cours de l’aventure. À noter qu’il ya à l’heure actuelle un bug ou le menu du restaurant ne se débloque pas. Il sera corrigé via une mise à jour disponible le 6 juin, mais il est possible de le contourner en pêchant 15 poissons-clowns.

Leave a Reply

%d bloggers like this: