Pêche : Tosh et Canito, deux youtubeurs millavois aux 118 000 abonnés, qui incarnent la génération “no-kill”

Pêche : Tosh et Canito, deux youtubeurs millavois aux 118 000 abonnés, qui incarnent la génération “no-kill”

La chaîne YouTube des deux Millavois, Scarna Fishing, totalise 118 000 abonnés.

Ah, ça c’est sûr, les Millavois Anthony Boyer, 39 ans, et Jérémy Cros, 37 ans, ont la pêche. Dans le milieu aquatique digital, ils sont d’ailleurs plus connus sous les pseudonymes de Tosh et Canito. En créant leur chaîne YouTube, Scarna Fishing en 2015, pour partager leur passion, les deux amis ont eu le nez creux.

Depuis leurs premières vidéos publiées, les compteurs ne cessent de s’affoler. De 10 000 abonnés en 2017 à plus de 50 000 en 2019, six ans plus tard, quelque 118 000 abonnés on mordu à l’hameçon. “Faisant de Scarna Fishing, la deuxième chaîne en nombre d’abonnés à poster du contenu régulier”lance Anthony.

“Une pêche plus moderne et raisonnée”

Les deux amis, qui avaient au départ pour simple ambition de partager leurs conseils et coins de pêche dans un journal de pêche en ligne, sont devenus des influenceurs du monde halieutique, à la tête d’une véritable communauté interactive.

Incarnant surtout une nouvelle génération de pêcheurs. “On vante la pratique d’une pêche plus moderne, plus raisonnée, la plus respectueuse possible de l’environnement et de la population piscicole, Anthony insisted. Par exemple, on pratique de plus en plus la pêche en no-kill (ne pas tuer, NDLR) pour préserver les poissons”.

Ces enfants de la génération no-kill réussissent par leurs présences sur les réseaux sociaux à révolutionner la pêche et à montrer qu’il n’est pas obligatoire de donner la mort pour prendre du plaisir. Soucieux de faire bouger les mentalités et année d’élection oblige, ils ont décidé de peser dans le débat et d’apporter leur voix à la candidature de la liste Ensemble pour l’Avenir de la Pêche de êré pêche de ré de Rodez. “C’est la plus grosse du département avec 3 500 membres.”

Fair évoluer les mentalités

Fin septembre, c’est à Layoule qu’ils se sont affichés aux côtés de deux autres Aveyronnais, Quentin Doctorfish et Julo (à eux quatre les youtubeurs comptabilisent 200 000 abonnés) pour partager leur amour de la passage de la disciplines Clément Jouvet aux prochaines élections de l’association de pêche et de protection des milieux aquatiques (AAPPMA) de Rodez, qui, ça tombe bien, met la modernisation de la pêche au cœur de sa campagne électorale.

“Généralement, chaque année, quand on prend sa carte de pêche, on adhère à une association de son choix. Personnellement, je change tous les ans et je choisis des associations qui ont des projets constructifs”confie Anthony.

Chaque semaine, Scarna Fishing partage une nouvelle vidéo. “On est loin des images du début filmées à la GoPro”s’amuse Anthony, le maître du montage.

Des leurres estampillés Scarna Fishing

Aujourd’hui, leurs productions sont dignes d’un reportage télévisé, avec des plans de drones, des caméras embarquées et des paysages à couper le souffle.

Scarna Fishing est aujourd’hui une marque déposée et Jérémy conçoit et fabrique aussi des leurres estampillés Scarna Fishing. En somme, des influenceurs qui montrent le visage d’une pêche moderne et avide de changes.

Cette passion pour ce sport ludique et de pleine nature remonte à leur jeunesse. “C’est mon père qui me l’a transmise qui nous emmenait mon frère et moi au bord de l’eau”raconte Jérémy. “Pour ma part, c’est un ami d’enfance qui m’a pris avec lui pour aller pêcher. Puis les connaissances se sont enchaînées m’entraînant dès mon plus jeune age sur les carassiseaux à truits…”, se souvient Anthony. Mais avec toujours un leitmotiv commun : le plaisir…

[email protected] ; chaîne Youtube : Scarna Fishing.

Leave a Reply

%d bloggers like this: