Saint-Malo : l’ancien camping des Nielles sera vendu 7,6 millions d’euros HT

Le projet du groupe Raulic est mené sur l’ancien camping des Nielles à Saint-Malo, qui surplombe la plage du Minihic. ©© Atelier Loyer

« Dans notre pays, il ya un droit, il faut le respecter. J’ai toujours dit que je m’en tiendrai à la position du juge. Et celui-ci dit que le projet est conforme. Qu’il respecte la loi Littoral, les règles d’urbanisme et va être économiquement profitable à Saint-Malo. À partir de la, j’applique la decision de justice. C’est une décision politique que j’assume plemente ».

Comme prévu, Gilles Lurton, maire de Saint-Malo, a donc proposé à son conseil municipal, jeudi 24 février 2022, d’approuver le compromis de vente de l’ancien camping des Nielles au group Raulic.

« Des risques financiers importants pour la Ville »

Les dernières décisions du tribunal administratif, dit-il encore, ne lui laissaient guère le choix.

« Compte tenu de ce jugement, la Ville de Saint-Malo est tenue de régulariser les non-conformités mineures qui ont été soulevées par le juge, tant pour le permis de construire que pour le déclassement du camping. Dans le cas contraire, la Ville de Saint-Malo s’expose à d’importants risques financiers».

Des risques évalués en millions d’euros selon la mairie. Le risque de devoir rembourser tous les frais d’études et autres déjà engagés par le groupe Raulic (on évoque la somme de 2 millions d’euros), sans oublier des dommages et intérêts potentiellement “colossaux”.

Les arguments des opposants balayés par le juge

Le tribunal administratif de Rennes avait rendu, le 13 décembre 2021, une «première série de huit décisions» globalement favorables au groupe Raulic, proprietaire des Thermes Marins de Saint-Malo.

Elles faisaient partie d’un ensemble de 18 requêtes émanant de sept plaignants : des particuliers riverains mais aussi l’association Autour des Nielles et Dinard Côte d’Émeraude Environnement.

Parmi les questions cruciales, celle de la validité ou non du premier permis de construireaccordé par la mairie en 2020, sous la mandature de Claude Renoult.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Sur ce point, le tribunal a balayé l’essentiel des arguments des opposants, notamment ceux portant sur une possible fragilisation de la falaise, dont une partie doit être détruite pour le projet.

Seuls « quatre vices de procédure » avaient été relevés sur la forme. Et une erreur matérielle à corriger (la présence sur le terrain d’un transformateur électrique qui ne peut être déclassé du domaine public et donc vendu par la ville). Des détails loin de remettre en question le projet du groupe Raulic à qui il était laissé quatre mois pour rectifier les choses, afin d’obtenir un permis de construire modificatif.

Le terrain vendu 7,6 millions d’euros

La vente du terrain, si elle se réalise, aura lieu pour un « prix ferme, définitif et non révisable » of 7.6 million d’euros hors-taxes. Soit 9,1 millions d’euros TTC.

« Ce prix a été fixé par les Domaines », rappelle le maire Gilles Lurton, très étonné d’entendre certains opposants avancer la somme de 15 millions d’euros pour justifier la valeur du terrain.

« Je me suis encore entretenu à ce sujet avec les Domaines cet après-midi. Ils me confirment que le prix de vente fixé est parfaitement conforme à la valeur du terrain.”

« Cela peut durer encore 10 ans »

Reste maintenant à connaître la suite du feuilleton des Nielles. Car si le groupe Raulic a marqué des points importants sur le plan judiciaire, il est encore loin d’avoir gagné la partie. « Avec tous les recours possibles, cela peut durer encore 10 ans avant que la première pierre ne soit posée », confie-t-on dans l’entourage du maire.

Le projet Raulic

Rappelons que le projet, controversé, consiste en « un hôtel cinq étoiles accueillant un center de thalassothérapie et spa, des salles de séminaires et de formation aux métiers du bien-être, un restaurant gastronomique et un bartel, d’quatégran hô un restaurant, d’une residence de tourisme avec piscine couverte et comprenant une dizaine de logements pour le personnel, 208 places de stationnement dont la majorité sera située en sous-sol, de toilettes et d’un belvédère publics ».

.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Pays Malouin dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

%d bloggers like this: