Welcome : un premier camping automatique pour camping-cars, et un projet de réseau d’accueil à la carte

Rencontre avec Patrick Ferdinand, qui nous présente son projet : la société Welcome Azur Services veut aider les campings à accueillir les camping-cars 365 jours par an sur une partie de leurs emplacements. Un premier terrain, à Payolle (en Haute-Garonne), prouve que ça marche. En bas d’article, nous vous proposons de participer à un sondage : donnez-nous votre avis sur cette formule !

Les camping-caristes le disent et le répètent : « Les campings, quand on en a besoin, ils sont fermés. » Et c’est vrai : peu de campings sont capables d’accueillir hors-saison les camping-cars, qui pourtant voyagent aussi hors de l’été. Nous le savons bien, nous qui répertorions sur notre site internet les terrains de campings ouverts toute l’année. Alors pour répondre à la demande des camping-caristes, certains campings s’équipent en bornes de paiement et en barrières automatiques. On en voit même qui adhèrent à des réseaux d’aires d’accueil (lesquels adaptent leur offre en conséquence). La société Welcome Sécurité et Services, qui est encore jeune, vient justement proposer une form inédite dans ce domaine. Le premier test, mené sur un camping depuis juillet 2019, s’est avéré concluant.

Lire aussi notre article
Campings, voici comment attirer les camping-caristes

Un camping-pilote dans les Hautes-Pyrénées

Vous y avez peut-être déjà fait étape. Le camping automatique pour camping-cars Welcome IV Véziaux est situé à Payolle (sur la commune de Campan, dans les Hautes-Pyrénées). Patrick Ferdinand, créateur de la société Welcome Sécurité et Services, raconte : « J’ai récupéré la concession de 40 emplacements de ce camping à Payolle. 20 avec électricité, 20 sans, et un bloc sanitaire que j’ai automatisé. Ce camping fait office de site pilote. Il fallait s’assurer que techniquement j’ai les solutions, que je pouvais gérer à distance (avec une hotline et des techniciens locaux) et que ça tenait la route commercialement. »

Lire aussi notre article
A partir de 15 €, ces camping-caristes préfèrent le camping

Experience convaincante

Après trois saisons (pourtant interrompues par les confinements), Patrick Ferdinand affiche sa satisfaction : « J’ai un taux d’occupation à plus de 50 %. Au moment du passage du Tour de France, on est toujours complet. Cette année, on sera aux premières logs. En plus des rencontres avec les camping-caristes, qui me disent être très satisfaits, je consulte les avis les applis collaboratives et sur internet. Et je suis à plus de 4,7 sur 5. »

Pour les camping-caristes, voici pourquoi la formule est nouvelle :

  • On choisit la taille de son emplacement en fonction de la taille du camping-car
  • On choisit ou non l’électricité (la borne électrique est activée automatiquement si vous souscrivez l’option)
  • Pas de carte d’abonnement ni de compte pré-payé

Au choix : la taille de l’emplacement, l’électricité, le nombre de personnes…

Le gérant de Welcome nous décrit le parcours du camping-cariste, à son arrivée sur l’aire : « A l’entrée du camping de Payolle, il ya un bâtiment d’accueil, avec une porte ouverte 24/24. Dans ce local se trouve un pupitre, sur lequel on va indiquer quelles options on choisit. Chacun décide s’il veut ou non l’électricité. Et quand on prend l’électricité, on l’a vraiment : j’ai 40 emplacements, 40 prises. Le client précise aussi la longueur de l’emplacement. Tous mesurent 6 mètres de large, mais la longueur varie de 8 mètres à 16 mètres, selon que l’on voyage en van, en camping-car classique, et même avec une remorque ou en camping-car poids lourd. On n’a fait que des emplacements plats et stableisés, mais de longueur différente. On demande le nombre de nuitées, et il n’y a pas de limites. Nous avons aussi une offre pour l’utilisation des services seuls, avec une heure d’accès. »

Lire aussi notre article
Agacés par les camping-cars qui occupent deux emplacements

Tarif à partir de 12 € la nuit (sans électricité ni taxe de séjour)

Ensuite on entre son téléphone et on paye. Il ya bien sûr un terminal de carte, mais je peux aussi accéder le chèque vacances et les espèces. Le ticket de paiement comporte un code. On n’a pas des barrières à l’entrée, je trouve ça disgracieux. J’ai des bornes escamotables. Vous entrez votre code et la borne se relève. J’ai fait le choix de bornes hydrauliques, équipées de capteurs de surpression, qui écartent le risque d’accident. Une fois sur son emplacement, si le client n’est pas satisfait, il peut encore en changer. Il retourne à la borne et en choisit un autre. Ces parcels sont égallement réservables en ligne.

Lire aussi notre article
Standardiser les aires de camping-car : « surtout pas ! »

Peut-être un jour : un réseau de campings automatiques pour camping-cars

Au moment ou nous lui parlons au téléphone, Patrick Ferdinand est en Bretagne. Il cherche à convaincre des patrons de campings d’adhérer à son offre. « Dans le cas de Payolle, c’est moi qui ai fait tous les travaux (avec des sous-traitants). Pour les autres campings, le proprietaire de camping prendra à sa charge les travaux, dont je serai le chef de projet et le maître d’œuvre. Je m’appuierai sur les ressources que me conseillera le client lui-même, avec des artisans locaux. » Retrouvez toutes les infos sur Welcome, sur le site internet https://www.aire-cc-welcome2s.fr.

Votre avis sur la formule de Welcome Sécurité et Services

Voir les commentaires

Leave a Reply

%d bloggers like this: